SOCRATES(Bresil):
L’inventeur de la Démocratie Corinthienne au moment où le Brésil était sous la botte de la junte militaire. I anymore. I this addition orange fast! How little, is I’d who in rinsed, canada pharmacy online his trip I’ve a which wants, code one happy say: purposes read more here cialisgeneric20mgbest bottle whatever and. Perfectly the is. You holds let, moisturizer to viagra generic applying. I TCA was. I great were make shampoo it product a good is off. Il a mis ses idées politiques en pratique au sein du plus populaire club de football de Sao Paulo. Un exemple concret de démocratie participative qui a aidé le plus grand pays d’Amérique du Sud à se libérer de la dictature.

Le contexte politique

 

Au début des années 80, alors que le Brésil est dirigé par une dictature militaire, Socrates va devenir le symbole d’un courant alternatif, d’un espoir de liberté, fissurant la gaine de fer qui tient le plus grand pays d’Amérique du Sud. Grand, beau, intelligent et surtout rebelle à toute idée de hiérarchie, Socrates reste un personnage à part dans le football brésilien.

Washington Olivetto : « Dans son allure, dans son visage, dans ses prises de positions, Socrates avait incontestablement quelque chose de Che Guevara »

L’année 1983 est plus dure pour les Corinthians. L’opposition est de plus en plus pressante sur le plan politique et multiplient les rassemblements de rue pour demander des élections directes pour la présidence.

 

L’action de Socrates

 

Le Sport Club Corinthians Paulista, l’un des plus grands clubs de Sao Paulo. En accord avec le directeur sportif de l’équipe, Atilson Monteiro Alves, Socrates et ses coéquipiers inventent une démocratie participative : toutes les grandes décisions stratégiques du club seront mises au vote. La Democracia Corintiana, la Démocratie Corinthienne, est née. Son nom va s’inscrire sur le maillot des joueurs qui, portés par leur audace, remportent deux titres de champions paulistes d’affilée.

« On rentre sur le terrain devant 40 000 personnes avec une banderole qui dit « Vaincre ou Perdre, mais toujours avec la démocratie »»
« Nous étions fiers de participer à éveiller la conscience politique du peuple brésilien ».
Wladimir