« J’aime ces hommes-là. Leur parcours. Leur histoire. Vous ne les connaissez peut-être pas… Mais moi, je les respecte. Ils ont pris le risque de tout perdre… De n’être plus rien de ce qu’ils avaient été. » Eric Cantona

DROGBA, LE REBELLE

« Il y a des odeurs, il y a la maison, il y a le quartier, il y a l’amitié avec beaucoup de copains du quartier. C’est resté ancré au fond de moi…
Et c’est non seulement la raison pour laquelle, j’ai décidé de jouer pour l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Et c’est aussi la raison pour laquelle, je suis très attaché à mon pays.
Didier Drogba.

 

CASZELY, LE REBELLE«

« A cette période, il y avait une ambiance exquise dans notre pays… De très grande convivialité. Plein d’amitiés… D’embrassades, d’amour, de baisers, de fleurs, de paix. C’était très beau… Jusqu’à ce qu’arrive le coup d’Etat de 1973…. Et là… C’était terminé ».Carlos Caszely.

 

MEKLOUFI, LE REBELLE

« Cette équipe, c’est une équipe merveilleuse, parce qu’on compensait le manque de technique par la volonté,le désir de gagner, par la volonté de faire briller cette équipe et ce pays et souvent, souvent, on a pensé à l’Algérie.»Rachid Mekloufi.

 

PASIC, LE REBELLE

«Aujourd’hui, je me rends compte à quel point j’étais stupide. A l’époque, je pensais qu’il était vraiment totalement impossible de séparer des gens qui s’étaient mariés entre eux pendant des siècles ; Je croyais que nous nous étions tellement mélangés, qu’ils étaient impossibles de démêler tout ça.»
Predrag Pasic.

 

SOCRATES, LE REBELLE

« Et Socrates prend le risque de dire, devant deux millions de personnes qui sont rassemblées sur la place de la Cathédrale, que si les élections présidentielles directes sont acceptées par le gouvernement, il ne partira pas jouer en Italie… Il restera au Brésil.Socrates.